Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES DONS SPIRITUELS (4eme partie) : une parole de connaissance

Publié le par PERSCH Emmanuel

 « … ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; »

« … ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; »

Ce don qui suit immédiatement le don de la parole de sagesse dans l’énumération de la première lettre de l’apôtre Paul aux chrétiens de la ville de Corinthe, 12 : 8-10, apparaît comme une communication surnaturelle d’une parcelle de la toute connaissance divine.

Une telle connaissance est, elle aussi, entièrement révélée, donc surnaturelle, et ne peut être confondue avec une connaissance intellectuelle acquise par l’étude et la réflexion.

C’est la révélation surnaturelle de réalités spirituelles ou de faits passés, présents, futurs que l’intelligence humaine ne peut connaître d’elle-même. La parole de connaissance peut être présentée comme la pensée de Christ manifestée à la pensée de son disciple et elle est donnée instantanément lorsqu’elle est nécessaire.

 

1 Corinthiens 2 : 16 « Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ. ».

 

Le don de la parole de connaissance découle d’une révélation qui a sa source dans l’omniscience d’Elohîm, et qui va être communiquée par l’Esprit Saint.

 

1 Corinthiens 2 : 9 « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. 10 Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. 11 Qui donc, parmi les hommes, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. 12 Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par grâce. 13 Et nous en parlons, non avec les discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. »

 

La parole de connaissance n’est donc pas acquise par la faculté intellectuelle et elle ne dépend pas des années d’expérience chrétienne. Elle ne peut pas être confondue avec la connaissance de la Bible que l’on acquiert par l’étude.

Ce don se reçoit après le baptême dans l’Esprit Saint… C’est une manifestation spirituelle suite à une révélation surnaturelle faite par la personne de l’Esprit Saint et qui ne peut se manifester, comme tout autre don, que lorsque le chrétien est rempli de l’Esprit et sous son onction. Les manifestations spirituelles viennent de l’Esprit Saint et se communiquent par l’Esprit Saint à notre esprit ; elles ne viennent pas de notre âme ni de nos sens physiques, et ne se communiquent pas par eux.

 

La parole de connaissance concerne :

 

+ La révélation de la vérité divine :

 

Ephésiens 3 : 3 « C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens de vous écrire en peu de mots. »

 

Et nous comprenons que si la connaissance de Dieu embrase l’éternité et l’infini et ce que l’homme ne peut voir, Actes 15 : 8, 18, Dieu peut donner des révélations partielles jusqu’au jour où le chrétien, entrant dans la gloire céleste, connaisse comme il a été connu, 1 Corinthiens 13 : 8-12.

 

+ La révélation des faits cachés :

 

Par ce don, des personnes ou des biens perdus ont été retrouvés, comme dans le cas de Saül et des ânesses égarées, 1 Samuel 9 : 15-20 ; Saül caché vers les bagages, 1 Samuel 10 : 21-23.

Une parole de connaissance fut donnée au prophète Nathan au sujet de la liaison de David et de Bath-Schéba. Nathan reçut également de la sagesse pour savoir comment agir envers le roi, 2 Samuel 12 : 7-13.

La parole de connaissance fut utilisée pour démasquer l’attitude hypocrite de Guéhazi, 2 Rois 5 : 20-27.

C’est par une révélation miraculeuse que le prophète Elisée connu l’emplacement du camp syrien, épargnant ainsi des affrontements à Israël,

2 Rois 6 : 8-23.

Le Seigneur Jésus utilisa aussi le don de la parole de connaissance, avant de guérir le paralytique, il lui pardonna ses péchés. Par une parole de connaissance et non par la lecture de la pensée, Jésus sut l’état de cœur des scribes présents et le leur dit ouvertement, Matthieu 9 : 2-6.

 

4 « Et Jésus, qui connaissait leurs pensées dit : pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? 5 Qu’est-ce qui est plus facile, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : lève-toi et marche ? 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit et retourne chez toi. 7 Il se leva et s’en alla chez lui. 8 A cette vue, les foules saisies de crainte, glorifièrent Elohîm qui a donné aux hommes un tel pouvoir. »

 

Par ce don de révélation (et non par la voyance) Jésus « vit » Nathanaël sous le figuier, bien avant de le rencontrer, et il sut également qui il était, Jean 1 : 47-50. Nous constatons que la parole de connaissance peut révéler le lieu où se trouve un homme et la nature de son cœur ou de ses pensées.

Jésus eut recours à la parole de connaissance pour convaincre de péché la samaritaine et pour lui faire comprendre le besoin qu’elle avait de l’accepter comme Messie :

 

« Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait ; ne serait-ce point le Christ ? » Jean 4 : 29

 

Nous voyons la manifestation de cette connaissance surnaturelle se perpétuer dans la première Assemblée d’Elohîm :

Comme ce fut le cas lorsque l’apôtre Pierre inspiré par l’Esprit Saint dévoila le mensonge d’Ananias et de Saphira, Actes 5 : 1-11.

Un autre Ananias, chrétien, vivant à Damas, eut en vision la connaissance de la conversion de Saül de Tarse, le nom de la rue (la Droite), et le nom de son hôte (Judas), celui qu’il devait trouver (Saül), ce que Saül faisait (il priait), son attitude (repentante) et ses besoins (la guérison et le baptême dans l’Esprit Saint), Actes 9 : 11-12, 17.

C’est par la parole de connaissance que l’Esprit Saint révéla à l’apôtre Pierre que trois hommes venant à sa recherche se tenaient sur le seuil de sa maison à Joppé et qu’il devait les suivre sans aucune hésitation, Actes 10 : 17-23.

Avant de conclure, j’ouvre une parenthèse concernant la sagesse et la connaissance surnaturelles de ce monde déchu qui furent utilisées pour tenter le premier couple humain afin qu’il désobéisse au commandement d’Elohîm :

 

Genèse 3 : 6 « La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence… certaines versions anglaises traduisent par : « pour rendre sage » ; la TOB traduit : « pour agir avec clairvoyance ».

 

L’homme avait déjà la sagesse naturelle, qui était bonne, mais il s’est alors ouvert à une connaissance surnaturelle satanique et à son application, la sagesse satanique, qui n’existait auparavant que chez les anges déchus. De nos jours l’astrologie est un exemple de la contrefaçon de la sagesse divine :

 

Daniel 2 : 27 « Daniel répondit en présence du roi et dit : Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de révéler au roi. 28 Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps… »

 

En conclusion, La parole de connaissance sert à protéger le chrétien, à lui montrer comment prier plus efficacement, ou comment aider les autres. Le premier don, la parole de sagesse, est l’application surnaturelle du deuxième don, la parole de connaissance.

C’est savoir utiliser la connaissance naturelle ou surnaturelle donnée par l’Esprit Saint. La parole de connaissance est une information révélée surnaturellement, alors que la parole de sagesse indique comment agir spirituellement selon cette information.

La parole de connaissance est généralement donnée avec la parole de sagesse. Il est bon de l’attendre patiemment et de ne pas se précipiter ; attendons que l’Esprit Saint nous montre comment utiliser la connaissance surnaturelle reçue. La parole de sagesse nous montrera comment faire ce qui doit être fait, comment résoudre les problèmes qui se présentent, que dire et comment le dire dans une situation déterminée, particulièrement lorsque nous sommes pris à partie pour notre foi.

Les dons de « parole de connaissance » et de « parole de sagesse » peuvent se manifester par une inspiration soudaine qui demeure en vous, une certitude au plus profond de votre esprit,

par l’interprétation d’un rêve, d’une vision ou d’une parabole, par les dons vocaux de l’Esprit Saint, ou exceptionnellement par la voix audible du Seigneur Jésus ou une visitation angélique.

Il est extraordinaire que le Seigneur Jésus nous parle et nous révèle ce qu’il va faire et le rôle que nous jouerons dans son plan (c’est la connaissance). Toutefois, il est tout aussi important qu’il nous montre comment accomplir notre tâche (c’est la sagesse).

Si une maman indiquait à sa fille tous les ingrédients et les proportions qui entrent dans la confection d’un gâteau, mais ne lui faisait pas partager sa sagesse concernant la façon de les mélanger, la connaissance serait inutile, et le résultat un gâchis. Nous voyons par-là que la connaissance et la sagesse sont des dons inséparables ; il est important de les posséder tous les deux.

 

Proverbe 15 : 2 « La langue des sages rend la science aimable… »

 

pasteur Alain TRICHARD

 

source : https://www.pasteurdaniel.com/index.php/dons-spirituels/1232-1057

 

Commenter cet article

Angelilie 28/05/2017 16:09

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur mon pseudo. à bientôt

PERSCH Emmanuel 28/05/2017 20:14

merci à vous.
Au passage, les photos de votre blog sont très jolies !
Cordialement