Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un groupe islamiste traque les chrétiens dans le sud des Philippilnes

Publié le par PERSCH Emmanuel

devant l'urgence de la situation, le président Duterte a décrété la loi martiale dans la région concernée

devant l'urgence de la situation, le président Duterte a décrété la loi martiale dans la région concernée

Depuis le 23 mai , la ville de Marawi dans le sud des Phlippines a été la cible de l'offensive d'un groupe islamiste qui cherche à la diriger au détriment des autorités officielles.

Des chrétiens auraient été exécutés dans cette ville à majorité musulmane ( bien que les chrétiens représentent 90% de la population dans l'ensemble Philippines).

Une très large partie de la population aurait quitté la ville et ce, même avant l'intervention de l'armée philippine.

Aux dernières nouvelles, l'armée aurait pratiquement rétabli l'ordre après des offensives meurtrières au cours desquelles 120 djihadistes auraient été tués avec notamment des hélicoptères tirant des roquettes sur les poches de résistance.

Les autorités inquiètes

« Le groupe Maute a positionné des tireurs embusqués, ce sont des professionnels. Et certains de ces tireurs sont en fait des combattants étrangers : un Tchétchène, un Indonésien, un Malaisien, deux ressortissants saoudiens, un Pakistanais ou plusieurs Pakistanais. C'est nouveau car c'est la première fois qu'autant de nationalités sont représentées. Il y a une tentative pour internationaliser tout cela. Et on en connaît la raison : il s'agit d'attirer l'attention internationale et probablement aussi de développer en Asie du Sud-Est le réseau de l'organisation EI qui sévit actuellement au Moyen-Orient », explique Zia Alonto Adiong, porte-parole local de la cellule de crise.

19 civils au total auraient trouvé la mort, principalement des chrétiens.

 

 Un policier surveille la rue depuis le balson d'un appartement criblé d'impacts de balles. REUTERS/Romeo Ranoco

Un policier surveille la rue depuis le balson d'un appartement criblé d'impacts de balles. REUTERS/Romeo Ranoco

Un véhicule de l'armée philippine dans Marawi, le 1er juin 2017. REUTERS/Romeo Ranoco

Un véhicule de l'armée philippine dans Marawi, le 1er juin 2017. REUTERS/Romeo Ranoco

sources :http://www.leparisien.fr/international/philippines-89-islamistes-abattus-dans-la-ville-assiegee-de-marawi-31-05-2017-7001178.php

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170601-philippines-marawi-armee-combats-terroristes-ei-controle-duterte

Commenter cet article